Je ne voulais pas d’enfant

Dire que je ne voulais pas d’enfant…

À 17 ans…

À la fin du lycée, je me voyais avec 4 enfants, de préférence, des quadruplés. Une seule grossesse, un seul accouchement et c’était fini. Une belle famille avec des enfants du même âge qui joueraient ensemble… L’idéal, un rêve de petite fille qui veut jouer à la maman.

À 20 ans

Décennie décisive, grosse pression. J’avais un plan : avant mes 30 ans, je devais :

  • finir mes études,
  • commencer une carrière,
  • me marier,
  • acheter une maison.

J’avais 10 ans pour réaliser mon plan. Grosse décennie, grosse pression… Ça faisait beaucoup, je n’allais pas rajouter un bébé par dessus.

Et puis, j’ai eu 25 ans

Je me suis retrouvée au chômage, enchaînant les petits boulots. Je suis retournée vivre chez mes parents… à 25 ans. La claque. Grosse réflexion qui aboutit à la conclusion que nous vivons dans un monde de mer*e, et que j’aime trop mon futur enfant pour lui imposer ça. Je ne ferai pas d’enfant.

À 30 ans

Je suis mariée, j’ai un boulot que j’aime bien mais pas de maison. J’ai pris un peu de retard sur le planning… Et je me dis que la vie est courte, qu’il faut en profiter pour ne pas avoir de regret. Je décide de créer ma boîte. Mon entreprise sera mon bébé. Bien sûr, ce n’est pas le moment de faire un enfant, et puis, je n’en veux pas. Je n’ai pas de place dans ma vie pour un enfant ; ce ne serait pas raisonnable en pleine aventure entrepreneuriale.

À 35 ans

Le temps a passé. Mon entreprise a capoté. Nous avons déménagé. J’ai recommencé à faire des petits boulots, je n’ai toujours pas de maison. Je me dis que le temps passe, qu’il ne me reste plus beaucoup de temps pour faire un bébé. Mais si je décide de faire un bébé, il me faudrait un vrai boulot avant… Je cherche mais ne trouve pas… Et le temps qui continue à passer.

Mes sœurs ont des enfants, j’espère que ça va calmer ma mère qui me met une pression de dingue. Mais rien n’y fait. J’ai beau lui expliquer que sans travail, ça ne serait pas raisonnable d’avoir un enfant, il n’empêche que le sujet revient sans cesse : «Pourquoi tu ne fais pas d’enfant ?» Impossible d’avoir une réflexion sereine sur le sujet.

Finalement, les choses se bousculent : on achète un appart’ et lasse, je décide de créer ma propre activité… Et de sauter dans l’inconnu, d’arrêter de réfléchir, de faire un bébé.

J’ai 39 ans

Chat-Chat a 7 mois, et hier, en rentrant de l’ostéo et en apprenant combien elle avait pleuré en mon absence, je me suis surprise à lui dire que j’étais là, que je serais toujours là, même si elle ne me voyait pas et que je reviendrais toujours car je ne pourrais pas vivre sans elle. Que j’ignorais comment j’avais vécu jusque-là sans elle…

Et ça m’a frappé, tout le chemin parcouru pour en arriver là : aujourd’hui, je ne pourrais pas vivre sans elle… Même si je suis épuisée, même si je rêve de faire une sieste seule, de prendre une longue douche ou de rester 2 heures au téléphone avec ma copine. Pour rien au monde, je ne voudrais de ma vie d’avant. Pour rien au monde, je ne pourrais vivre ma vie d’avant.

Et toi ? Quel a été ton cheminement ?

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Hello ! Je suis Laure, serial net-shoppeuse, à la recherche perpétuelle des petites et grandes choses qui rendent la vie jolie. Je crois fortement au pouvoir de la gentillesse et de la bienveillance, c’est dans cet esprit que je partage ici avec toi mon expérience de loving mama. (En savoir plus)

 

Et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Commentaires récents